Janvier 2018 – Brisseau, The Post, Seule sur la plage la nuit, Zola…

OutsidersDébats, Saison 2017-2018Laisser un commentaire

La première émission de l’année s’est laissée pénétrer par les puissances de l’invisible. À l’occasion de la sortie de Que le diable nous emporte, nous nous penchons en effet sur l’apprentissage du monde qui, patiemment et chaque fois, se met à l’œuvre dans le cinéma de Jean-Claude Brisseau. Pareils au personnage de Seule sur la plage la nuit, dernier film de Hong Sang-soo, les figures de Brisseau se trouvent plongées dans un univers à la lettre nimbé d’invisible, invisibilité qui n’en constitue nullement le défaut mais l’origine. Il ne leur reste alors plus qu’à trouver dans la réunion avec le monde une manière de se relever de leurs possibles déséquilibres. Et de déséquilibres il sera ici effectivement question, que l’on pense au personnage de John Wayne dans La rivière rouge, qui ressort ce mois-ci, ou à Jacques Lantier, héros de La Bête humaine dont le feu héréditaire anima Lang comme Renoir. Face à cette multitude de sentiments contrariés, il ne nous restait plus qu’à chercher quelque part la permanence immanente d’un idéal : celui, peut-être, que Steven Spielberg, dans The Post, transmet à ses enfants.

Cette émission, à l’instar des précédentes, est disponible en téléchargement via notre compte iTunes ou notre flux RSS. Vous pouvez également vous abonner ici à notre newsletter.

Janvier 2018 - Brisseau, The Post, Seule sur la plage la nuit, Zola...

Le débat du mois - Jean-Claude Brisseau et le monde(La chair du monde / De la pulsion à la méditation / L'injustice de la grâce / Le maître et l'initié / La parole et la prière)
La Rivière rouge de Howard Hawks(Le courant tumultueux)
Actualité critique(Seule sur la plage la nuit de Hong Sang-soo et The Post de Steven Spielberg)
La Bête humaine de Zola(Variations sur Jacques Lantier, de Jean Renoir à Fritz Lang)
Les conseils de la rédaction(Trop loin pour toi / Paddington 2 / The Bick Sick / Hommage à Jean Salem)

Avec : Théo Charrière, Stella Doukhan, Timothée Gérardin et Josué Morel

Présentation : Timothée Gérardin

Réalisation et montage : Josué Morel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *