Mars 2018 – Abdellatif Kechiche, Isabelle Huppert, Russ Meyer…

OutsidersDébats, Saison 2017-2018Laisser un commentaire

Mars : glissés entre les giboulées, surgissent parfois, comme une montagne au tournant d’une route, quelques rayons de soleil mouvant l’espace de leur éclaircie. Ces rayons sont l’événement premier de Mektoub My love : Canto Uno, nouveau film d’Abdellatif Kechiche, qui semble à leur contact desserrer les structures de son cinéma. Mais au-delà même de ce desserrement, une question s’offre à chaque fois comme cœur battant autour duquel tout gravite : celle du regard, dont les objets (le corps, le monde) exaucent les pulsions ou éprouvent l’assurance. En se confrontant, par la force des choses, aux accusations de voyeurisme ou de manipulation des corps, on se retrouvera aussi confronté à deux éléments. D’abord, des fesses, comme peut-être aussi chez Russ Meyer, dont les films dits de « sexploitation » ont fait l’objet d’une nuit à la Cinémathèque. Ensuite, des acteurs : et c’est d’ailleurs une actrice, Isabelle Huppert, qui se trouve au centre de l’attention ce mois-ci, avec les nouveaux films de Serge Bozon (Madame Hyde) et de Hong Sang-soo (La Caméra de Claire). Reste qu’une giboulée viendra briser la continuité, emporter avec elle et dans sa suprême nullité les catégories de l’histoire de l’art : celle produite par The Room, de Tommy Wiseau (évoqué à l’occasion de la sortie de The Disaster Artist), dont la singularité le rapproche d’une tentative d’art brut.

Cette émission, à l’instar des précédentes, est disponible en téléchargement via notre compte iTunes ou notre flux RSS. Vous pouvez également vous abonner ici à notre newsletter.

Février 2018 - Kechiche, Huppert, Russ Meyer...

Le débat du mois - Regards et corps dans le cinéma de Kechiche(Un nœud se dénoue / L'événement pur / De la dévoration à la circulation / Lumière / Fertilité et stérilité)
Russ Meyer, la dernière des frontières(Un miroir déformant / Cosmogonie du sexe et de la nature / L'horizon du cartoon / Le goût de la parodie)
Isabelle Huppert dans tous ses états(Madame Hyde de Serge Bozon et La Caméra de Claire de Hong Sang-soo)
The Room de Tommy Wiseau, du nanar à l'art brut(Le cauchemar de la normalité / Un recommencement permanent / Vers l'art brut)
Les conseils de la rédaction(L'insoumis / Torpedo Squadron 8 / The Nerdwriter sur Munich de Spielberg / Nolan, la possibilité d'un monde)

Avec : Théo Charrière, Stella Doukhan, Fabien Hagege, Clément Ibagne, Guillaume Namur et Josué Morel

Présentation : Stella Doukhan

Réalisation : Guillaume Namur

Montage : Josué Morel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *